Quand la gauche se réinventait, Le PSU, histoire d’un parti visionnaire, 1960-1989 de Bernard RAVENEL

9782707188892-small227

Je viens de finir cet ouvrage, intéressant à plus d’un titre. La lecture que j’en ai faite avec le prisme de ma petite lorgnette me laisse à la fois un goût amer et des raisons d’espérer.

Dans un article précédent sur le site  dans l’article : MOCH 1948 et VALS 2016 le même combat à 70 ans d’intervalle

J’avais écrit « L’histoire ne se répète pas, elle bégaie »

Un exemple page 275

Vital MICHALON mort à Creys-Malville un 31 juillet 1977 par une grenade offensive, déjà ou encore et toujours !
Rémy FRAISSE un 26 octobre 2014 à Sivens
Mais surtout je suis sidéré de constater que depuis des décennies des tentatives d’alliances sont faites autour de « programmes communs » sur lesquels on s’étripe pour savoir si on va nationaliser 2 entreprises et ¾ ou 2 entreprises et 1/2 .Mais le fond du problème n’est pas abordé ou est éludé, la remise en cause du système capitaliste et son corollaire, les institutions dites représentatives.

Les raisons d’espérer :

Je les trouve dans la concordance des réflexions que nous a fait partagé Alain dans son article sur le site  : L’état de ma réflexion dans la situation actuelle, avec cet ouvrage.

Et aussi dans la mise en perspective historique des tentatives de rassemblement qui n’aboutissent pas car les programmes aussi sympathique soient- il, ne sont jamais complètement appliqués et donc sont sources de désillusions. De plus le système de représentations entraine forcement des querelles de chapelle, chacun désirant avoir les plus possible de représentants élus. On ne peut pas dire que l’on ne connaît pas les causes des échecs successifs des gauches au pouvoir et de l’accès des gauches au pouvoir. La rupture se fera forcement par, d’abord une remise à plat des institutions afin de redonner le pouvoir au plus grand nombre et agir pour l’intérêt de tous.

logo-orange-bleu

juillet 19, 2016

Étiquettes : , , , ,
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *